Home » Actualités » Bruxelles, capitale monoparentale ?

Bruxelles, capitale monoparentale ?

Martin Wagener est doctorant en sociologie et chercheur au sein du Centre de recherche interdisciplinaire « démocraties, institutions, subjectivité » (CRIDIS) de l’Université Catholique de Louvain. Depuis trois ans, il tente de comprendre ce que signifie « vivre en situation de monoparentalité ». En menant des recherches statistiques et une cinquantaine d’entretiens avec des mères vivant en situation de monoparentalité en région bruxelloise, il a constaté que Bruxelles comptait davantage de familles monoparentales que les autres régions : 33,3 % contre 20,2 % en région flamande et 29,8 % en région wallonne. Sur ces 55 705 familles au total, 86,4 % sont dirigées par des femmes, qui habitent majoritairement là où les loyers sont les moins chers – ce qui, explique le chercheur, renforce leur précarité : ces quartiers sont en général moins bien pourvus en crèches, les appartements y sont plus vétustes et ont plus de problèmes liés à l’environnement. « Faute de revenus suffisants, ces mères n’ont d’autre possibilité que de louer un logement, explique le chercheur au Soir (15/09/12). Bien souvent, les propriétaires rechignent à leur louer leur bien parce que précisément, il s’agit de femmes seules. Cette difficulté d’accès au logement est encore amplifiée par toute une série d’autres discriminations, de couleur de peau par exemple ou d’absence de revenus professionnels voire du simple fait de relever du CPAS. » Dans les logements sociaux, les ménages dits monoparentaux sont sur-représentés : entre 41 % et 56 % selon les quartiers. Ces chiffres pourraient augmenter si on considérait comme « familles monoparentales » les parents séparés en 5/9 ou en 6/8, pour la plupart des pères, et qui jusqu’à présent sont considérés comme « célibataires ». De quoi nourrir les discussions pour l’année !

Sabine Panet

Article paru dans Filiatio #8 – janvier 2013, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html