Home » Actualités » Chacun sa cabane

Chacun sa cabane

filiatio_9-117Mathis

Thierry Magnier

Pour les pitchounes

Mathis, on l’aime pour Boris – ce petit ours aussi attachant que sa mauvaise foi est crasse – et aussi pour ses textes, toujours justes. Chacun sa cabane est ainsi : il sonne juste. C’est l’histoire de Clément, un jeune garçon que ses parents, séparés, accueillent en alternance une semaine sur deux et se disputent tout le temps. Leur dernier conflit : les vacances d’été. Personne n’est d’accord sur les dates, et Clément, qui se sent écrasé par la responsabilité du « choix », décide de s’en aller, de s’enfuir. Il atterrit chez son grand-père, un bonhomme un peu bourru qu’il ne connaît pas très bien. Extrait : « Le train démarre et le coeur de Clément s’emballe dans sa poitrine. Il serre contre lui son sac à dos et regarde les façades des maisons et des immeubles défiler de plus en plus vite. Il se demande qui sont tous ces gens qui habitent là. S’ils sont mariés. S’ils sont heureux. Petit à petit, les maisons laissent la place à des prés, des champs et des forêts. Le bruit et les mouvements du wagon le bercent, mais pas question de s’endormir. Il ne veut pas rater son arrêt. Le contrôleur passe et Clément lui tend son billet qu’il gardait dans sa main gauche. L’espace d’un instant, il soupçonne le contrôleur de lire en lui comme dans un livre ouvert. Mais l’homme poinçonne le billet, lui rend et lui souhaite un bon voyage. »

Sabine Panet

Article paru dans Filiatio n°9 – mars / avril 2013, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html