Home » Actualités » Et pendant ce temps, en Inde, une chaîne commerciale s’est mise en place

Et pendant ce temps, en Inde, une chaîne commerciale s’est mise en place

filiatio_9-048« Paul, un Français homosexuel, a dû attendre quatorze mois en Inde avant de régulariser les papiers de ses deux bébés. « Mon encadrement médical s’est très bien déroulé, mais j’ai pu observer une autre clinique où plusieurs naissances étaient prématurées, soulevant la suspicion que les accouchements des mères porteuses étaient provoqués à sept mois de grossesse.» […] Les Indiennes louent leur corps entre 1 300 euros et 7 000 euros, et la facture totale payée par les étrangers se situe entre 10 000 euros et 25 000 euros. Car toute une chaîne commerciale s’est mise en place, avec un millier de cliniques spécialisées, des agents recruteurs, des avocats, des hôtels. »

http://www.lepoint.fr/monde/en-inde-les-derives-de-la-gestation-pour-autrui-01-02-2013-1622779_24.php

Lisez la suite du dossier de Sabine Panet: Mères porteuses : progrès social ou ventres à louer ?

Dossier paru dans Filiatio n°9 – mars / avril 2013, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

 

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html