Home » Actualités » Film – Tom à la ferme (Xavier Dolan)

Film – Tom à la ferme (Xavier Dolan)

0023_FILIATIO_Mars_2016-039Rarement un film a appuyé aussi intensément sur notre culturelle propension à l’acquiescement ou à la soumission. À travers l’histoire de Tom, un homosexuel subjugué par le frère de son amant récemment décédé, Xavier Dolan dépeint un univers fait de bassesses et d’humiliations, dans lequel à force de « raison raisonnante » et de « consonance cognitive », on finit par comprendre les motifs qui poussent Tom à y demeurer. Ce film se déploie comme un cri étouffé. Une bouche qui s’ouvre pour demander de l’aide et finit par se résigner au silence, allant même jusqu’à éloigner ou sacrifier celles ou ceux qui ont répondu à son appel ou tentent de lui porter secours d’une façon ou d’une autre. Une fois écrit ces mots, on pourrait considérer cette histoire comme un enlisement inutile ou comme la plongée dans une fresque pathologique qu’il est de bon ton d’éviter en ce début de printemps. Pas du tout ! Si le film vaut surtout par son impeccable et cruelle narration, il est aussi l’occasion de se plonger pendant une heure et demie dans l’oeil du monstre ou, plus prudemment, dans une relation inégale ou l’un des acteurs joue le rôle de la proie avec un tel brio et un tel acharnement qu’il ne reste plus guère au second d’autre choix que de devenir son prédateur… Ajoutez à ce duel la mère de l’amant décédé qui sombre peu à peu dans la folie et traite son autre fils, violent jusqu’à la sauvagerie, comme un petit enfant turbulent qu’il faut éduquer à la schlague et une campagne québécoise aussi immense que sans issue, et vous aurez Tom à la ferme. Un tableau superbe et angoissant.

David Besschops

Article paru dans Filiatio #23 – mars/avril 2016, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html