Home » Actualités » France: pour un paradoxe, t’as plus rien!

France: pour un paradoxe, t’as plus rien!

Par contre, pour deux…

Des soins réduits pour le baby-blues

En pleine restructuration, l’unité de maternologie de Saint-Cyr-L’Ecole n’accueillera plus le soir les mères souffrant de dépression post-partum. Or, selon ces mères, c’est la nuit que la souffrance est le plus accrue. Par ailleurs, toujours à mettre à l’actif de la réorganisation, en juin 2013 cette même unité a été rattachée à un pôle de psychiatrie infanto-juvénile. Une façon comme une autre de coller une étiquette pathologisante à des bouleversements passagers ?

http://rue89.nouvelobs.com/2013/09/11/depression-post-partum-cest-nuit-quon-veut-jeter-fenetre-245625 

Article paru dans Filiatio n°11 – septembre / octobre 2013, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html