Home » Actualités » Hommage à Mario Ramos

Hommage à Mario Ramos

Filiatio_8-047Adios Mario

L’auteur et illustrateur Mario Ramos est mort le dimanche 16 décembre 2012, à Bruxelles. Il avait 54 ans. À la rédaction, cette nouvelle nous pétrifie de tristesse.

Il y a si peu de temps, nous avons passé une après-midi avec lui, dans son atelier de Schaerbeek, pour préparer le prochain numéro en vue d’un dossier spécial consacré à ses livres. Une poignée d’heures lumineuses à échanger à propos de ses albums, dont il parlait avec tant de coeur ; à propos des enfants, les plus fins lecteurs de ses images ; à propos d’une société dont il dénonçait, plein d’humour et aussi gravement, les travers.

Mario Ramos nous a appris que les livres n’étaient pas un espoir vain mais une porte de secours, qu’il suffisait d’y croire – avec lui, les plus faibles avaient les moyens de se défendre. « On a tous été enfants : on a ce souvenir du moment où tout est possible, a-t-il dit. Lorsqu’on grandit, ça s’accélère. On a moins de temps. »

Ces derniers soirs, alors qu’avant d’éteindre la lumière, nous parcourons avec nos enfants leurs albums favoris – Maman !, C’est moi le plus Adios Mario fort, Nuno le petit roi, Quand j’étais petit, Le roi est occupé, Mon ballon… – notre voix tremble un peu, nos yeux brillent, notre esprit est tout occupé de choses sombres et cruelles. Parce qu’un homme que nous estimions beaucoup a disparu, parce que nous pensons à sa famille et à ses proches. Petit à petit viendra le moment où nous nous réjouirons de l’avoir, rien qu’un tout petit peu, croisé. En attendant que ce moment vienne, nous avons décidé de mettre ses albums à l’honneur dans nos pages tout au long de l’année à venir. Numéro après numéro, nous montrerons les loups, les cochons dodus et les singes turbulents qui peuplent son imaginaire, qui font rire et sourire nos enfants (et se poser les grandes questions), images de notre monde en miroir animal bousculant ceux qui, comme nous, aiment lire par-dessus l’épaule des bambins.

Sabine Panet et Céline Lefèvre

Article paru dans Filiatio #8 – janvier 2013, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html