Home » Actualités » « Il faut du lien, et le lien prend du temps »

« Il faut du lien, et le lien prend du temps »

Elle arrive, pétillante, juste à l’heure. Elle n’arrête pas de sourire. Quand elle écoute mes questions, elle plisse les yeux avec tant d’attention que j’ai brusquement envie de m’allonger sur ce divan douillet et de me laisser bercer par ses réponses. Dans la partie « adultes » de son cabinet, on est invité au voyage intérieur ; la partie « enfants » est un gazouillis coloré et réconfortant, et c’est aux confins des deux que nous nous retrouvons. Les choses de la vie, les séparations, le lien : Diane Drory nous donne son point de vue de psychologue et psychanalyste, spécialiste de la petite enfance.

Propos recueillis par Sabine Panet

Filiatio : les mères, les pèresla fratrie, l’école : quel sera le thème du prochain tome de votre série Des choses de la vie ?

Diane Drory : le prochain tome de la série sera axé sur l’enfant : ses rêves, ses envies, ses passions… Ensuite, j’aimerais travailler sur les séparations et l’importance des deux parents. Je trouve très étonnant que dans les services de santé, on ne fasse souvent venir que la mère ! Je travaille dès que possible avec les deux : ils ont, tous deux, une expérience essentielle de l’enfant, et des vécus différents.

Pour lire la suite de cette interview, abonnez-vous ou téléchargez la version pdf

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html