Home » Actualités » La dépression parentale touche aussi les (beaux-)pères

La dépression parentale touche aussi les (beaux-)pères

Une étude menée par des chercheurs de Brigham Young University and Princeton indique que la parentalité est une expé- rience potentiellement dépressiogène pour les hommes comme pour les femmes. Ce risque de dépression augmente en cas de démultiplication des rôles suite à des recompositions familiales, et semble particulièrement élevé pour les beaux-pères de familles recomposées dont les enfants biologiques vivent ailleurs : ils éprouveraient de la culpabilité à passer plus de temps avec leurs beaux-enfants qu’avec leurs enfants.

URL :  http://news.byu.edu/archive15-feb-stepparenting.aspx

Article paru dans Filiatio #21 – novembre/décembre 2015, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

 

 

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html