Home » Actualités » L’enfer est pavé de bonnes intentions…

L’enfer est pavé de bonnes intentions…

À l’occasion des 24h d’action féministe internationale, l’asbl Vie Féminine publie un document qui rappelle quelques chiffres dérangeants sur la situation des femmes, premières touchées par la précarité en Belgique. Ainsi, les récents exclus des allocations d’insertion sont majoritairement des femmes et les pensions des femmes sont en moyenne inférieures de 330€ à celle des hommes. A savoir aussi : le salaire moyen brut d’une travailleuse en titres-service n’est que de 822 €/mois, le temps partiel étant très majoritaire dans ce type de profession. Très interpellant également, au vu du projet européen d’augmenter le pourcentage d’enfants gardés hors de chez eux (cfr supra) : les accueillantes d’enfants belges, qui travaillent en moyenne 50 heures par semaine, n’ont droit ni aux allocations de chômage, ni aux congés payés, ni au pécule de vacances, ni à la valorisation de l’ancienneté. Augmenter le taux d’emploi des femmes se résumerait-il, en 2015, à inscrire leur précarité dans la durée en lui donnant un cadre réglementaire qui masque leurs conditions de travail réelles ?

http://www.viefeminine.be/IMG/pdf/La_precarite_des_femmes_en_chiffres.pdf 

Article paru dans Filiatio #19 – mai/juin 2015, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html