Home » Actualités » Les filiations – des liens à suivre (qui nous devancent !)

Les filiations – des liens à suivre (qui nous devancent !)

filiatio-15-025

À quoi savons-nous et/ou sentons-nous que nous sommes qui nous sommes ? Définir ce qui à la fois nous lie et nous émancipe et comment nous assumons et développons nos appartenances n’est pas chose aisée. Lorsque l’on s’interroge à propos de sa ou ses filiation(s), on peut être autant surpris par l’éblouissante clarté de ce que l’on découvre que par le black-out psychologique que ça génère, quelquefois.

Dossier réalisé par David Besschops
Illustrations: Antoine Demoulin – www.antoinedemoulin.behttp://demant.be/chemins.html

Cliquez sur les articles pour continuer la lecture


filiatio-15-026« Je suis de deux rivières ! »

« De la Salme par ma mère, de l’Amblève par mon père…»

Les filiations peuvent-elles donc être géographiques ? La multiplicité des représentations n’a de cesse d’étonner. Envisager cette « somme » sous l’angle du ressenti, de l’impalpable ou de l’intuition, autant que sous celui de la démarche purement intellectuelle nous a semblé, sans prétendre ni à l’expertise ni à l’exhaustivité, l’approche la plus adaptée.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX


filiatio-15-030 Florilège de représentations

Filiatio s’est rendu dans la classe de première primaire d’une école de la région liégeoise avec la curiosité d’apprendre à quoi ces enfants identifiaient qu’ils étaient les filles ou fils d’unetelle ou d’untel. Au-delà de la truculence de leurs réponses, et des quiproquos qu’elles ont parfois générés au sein du groupe, on retrouve quelques constantes : beaucoup ont des représentations matérielles de la filiation. Et la manière dont ils expriment cette évidence est, à leur âge, déroutante. Car ce ne sont pas des particularités inscrites en eux (physiques, intellectuelles, émotionnelles ou autres) qui rapprochent ces jeunes enfants de leurs parents, ni même un ressenti singulier éprouvé à leur contact mais plutôt des signes extérieurs, ou des initiatives, qu’ils repèrent chez leurs géniteurs. Et bien que l’influence du premier élève à prendre la parole ait indiqué la direction des réponses à ses condisciples, la spontanéité n’en était pas moins au rendez-vous.

 


filiatio-15-033Rencontre avec Laurent Demoulin

Préalablement à notre réunion, nous pouvions dire de Laurent Demoulin qu’il était professeur d’université à Liège et écrivain. C’est à ce dernier titre que nous allions l’interviewer autour de son ouvrage, Filiation (voir encadré), du lien que ce livre entretenait avec celui de son père, Christian Demoulin (psychanalyste et écrivain), Se passer du père (voir second encadré) et au sujet de sa réflexion sur sa/ ses filiation(s). L’éblouissante richesse de ses propos à elle seule pourrait à la fois servir de fil rouge à ce dossier et l’éclairer d’une façon radicalement optimiste.

VVVVVVVVVVVVVVVVVVVV

VVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV

VVVVVVV

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV


 filiatio-15-037Détermination n’est pas fatalité !

Force est de constater que des filiations douloureuses ou inacceptables peuvent se trouver à la source de comportements résilients et être un tremplin essentiel pour ceux qui, en s’échinant à s’en dégager, se construisent une identité hors du commun. Dans le domaine artistique, cela produit des travaux impactants difficiles à ignorer, et notamment en littérature où les cas d’écrivains en prise avec leur filiation (entrave ou moteur, rejet ou honneur) sont légion. Néanmoins, quelle que soit la façon dont elle est vécue, la filiation est souvent à l’origine d’oeuvres monumentales. De Corine Hoex (voir Filiatio #11) à André Bazin en passant par François Augiéras ou tant d’autres, la prise de conscience, joyeuse ou douloureuse, de ce que d’aucuns ont déposé en eux, et le débat existentiel que cela entraîne, sont la plupart du temps à la source de leur singularité.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Article paru dans Filiatio #15 / septembre – octobre 2014, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html