Home » Actualités » Les pères ne seraient pas une grande famille

Les pères ne seraient pas une grande famille

France: mouvements de défense des pères

D’après les recherches menées par la sociologue A. Fillod-Chabaud, le paysage associatif dessiné par les mouvements « pro-pères » est plus hétérogène qu’il n’y paraît. Outre les actions-chocs, médiatiquement efficaces, imputables à la frange la plus militante de ces mouvements, et les activités de lobbying auprès de l’institution judiciaire, elle offrent essentiellement aide et soutien aux pères fraîchement séparés. Souvent éphémères et locales, les associations de pères font entendre un discours peu harmonisé et/ou mal relayé; leur influence politique est donc très relative. Par ailleurs, la conception de la paternité qu’elles diffusent viserait moins à rééquilibrer les rôles parentaux qu’à réaffirmer la place des pères, fragilisée par le remplacement dans le Code Civil de la notion de puissance paternelle par celle d’autorité parentale conjointe.

www.cairn.info/revue-informations-sociales-2013-2-page-90.htm

Article paru dans Filiatio n°12 – janvier / février 2014, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html