Home » Actualités » Les vies parallèles de Greta Wells

Les vies parallèles de Greta Wells

filiatio_13-076Andrew Sean Greer

Éditions de l’Olivier

Roman

Milieu des années 1980; Greta Wells perd son Félix, son frère jumeau, double et meilleur ami, éreinté par le sida qui commence à laminer la population gay des États-Unis. Las d’attendre que Greta retrouve l’envie de se lever le matin et amoureux d’une autre, son compagnon, Nathan, la quitte. Greta s’enfonce dans une déprime sinistre et sa tante Ruth la convainc de tenter un traitement par électrochocs. Le court-circuit qui s’ensuit projette l’héroïne dans des vies parallèles; elle devient la Greta Wells de 1918, puis celle de 1941. Dans une série d’allers-retours fascinants et déroutants, elle retrouve tous les siens pendant que les Greta de 1918 et de 1941, également « soignées », ou plutôt étourdies, aux électrochocs, se partagent sa vie lorsqu’elle part vivre la leur. « Une fois au moins », raconte Greta Wells, « il nous est arrivé l’impossible ». Dans son cas, l’impossible ressemble à un millefeuilles où chaque couche est une ouverture, un peutêtre assez terrifiant, une porte ouverte que l’on peut prendre, une décision que l’on a fuie. Chacune de ses vies parallèle donne à Greta l’occasion d’entrevoir ce qu’elle aurait pu être, ce qu’elle est devenue, la mère qu’elle a été, l’amante, l’amie, la femme. La tentation de rester dans une autre vie est parfois forte; quelle est la vie qui lui convient ? L’auteur de L’Histoire d’un mariage propose une fable philosophique en même temps qu’un roman captivant, que l’on referme doucement en se demandant bien où, nous aussi, nous nous retrouverons demain matin.

Sabine Panet

Article paru dans Filiatio #13 / mars – avril 2014, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html