Home » Actualités » Mini-trip au pays des idées

Mini-trip au pays des idées

0023_FILIATIO_Mars_2016-021Un mercredi de décembre, nous (Jacques, David, Céline) quittons Buxelles et Liège pour Bonn. Deux heures plus tard, à notre arrivée dans le hall du Gustav-Stresemann Institut, l’atmosphère est frémissante. Angela Hoffmeyer, secrétaire du CIRA, et Torsten Fabricius, son acolyte, sont au taquet pour accueillir les visiteurs du colloque. Nous déclinons nos identités, recevons nos badges respectifs et les indications nécessaires pour rejoindre les salles de «pré-conférence». Parcours un peu labyrinthique, mais on finit par s’y retrouver – et plongeons immédiatement dans ce qui se révèlera, in fine, avoir été une sorte de conversation ininterrompue de 72h…

Pendant que Jacques établit des contacts, une pile de Filiatio sous le bras, Céline et David assistent aux préconférences, où interviennent successivement Glen Cheriton, Président du Conseil pour l’Egalité parentale du Canada ; Ursula Kodjoe, thérapeute systémique allemande, puis le juge Jürgen Rudoph, de Cochem, et le Pr. Hildegard Sünderhof, de Nuremberg. À notre droite, un médiateur allemand. à gauche, une médecin chinoise. À côté de celle-ci, une compatriote flamande, thérapeute familiale. Et une douzaine d’autres, aux profils aussi variés. La pause café est mise à profit pour échanger des cartes de visite. Déjà naissent des idées de collaborations futures. Les interventions sont variées, truffées d’informations nouvelles. Nous prenons des notes, à toute vitesse. Nous demandant déjà comment faire tenir tout cela dans un seul dossier…

Une soirée de bienvenue ouvre officiellement la conférence. Drink, petit mot du maire de Bonn, suivi d’un grand repas convivial sur fond de piano jazz. Le buffet est varié, inventif et adapté à tous les régimes. Nous bavardons, de toutes part – avec Montserrat Solsona, chercheuse espagnole, Véronique, médiatrice belge (lectrice de Filiatio !), Alex Masardo professeur d’université anglais. Nous profitons du repas pour ferrer Edward Kruk, Président du CIRA, que nous voulons interviewer dès ce soir. Ca lui va, on y va – nous passons un excellent moment avec cet expert aux propos tout à la fois fermes et nuancés. David mène l’entretien de main de maître, tandis que Céline s’improvise interprète.

Jeudi matin, c’est la première conférence plénière. La salle est vaste, agréable, bien équipée. Derrière de longues tables, plusieurs dizaines de personnes sont déjà installées. Sur le côté de la salle, deux petits locaux vitrés : ce sont les tanières des interprètes. Car les plénières sont en anglais mais simultanément traduites en français et allemand. Après les allocutions introductives des Professeurs Kruk et Sünderhauf (Présidente du Comité scientifique du CIRA), quatre exposés livrent les résultats de recherches empiriques récentes sur la résidence alternée. Très vite, nous constatons que l’absence de lexique clairement défini fait obstacle à une compréhension fine des données présentées, et plus encore à la comparaison des réalités nationales. Derrière les mots «résidence alternée» et «shared parenting» se cachent en réalité des phénomènes très contrastés…

Un déjeuner suit ces interventions, et l’après-midi est consacré aux différentes ateliers thématiques. Nous aurions voulu les entendre tous, il nous faut en choisir un. Ce sera le quatrième : «Les pratiques pour réduire les situations à haut conflit et de violence familiale». Car c’est dans ces situations-là que tout devient compliqué, et que les enfants trinquent, n’est-ce pas ? Les orateurs sont passionnants, et Céline envisage deux, cinq, dix articles pour Filiatio….

Le travail en ateliers se poursuit le vendredi matin, suivi par une nouvelle conférence plénière. A l’occasion d’un «tour d’Europe» des législations relatives aux responsabilités parentales proposé par le Prof. Sünderhauf, nous remarquons que la Belgique est très progressiste en matière de parentalité partagée – elle seule a inscrit la résidence égalitaire en principe par défaut dans sa réglementation. La matinée prend fin sur un exposé d’une clarté et d’une élégance impressionnante sur le rôle des pères, par Mme Hetto- Gaash. Avec qui nous prenons le repas de midi, tant qu’à faire.

Vendredi après-midi – ça commence à sentir la fin. Mais il reste encore tant à faire ! Apprécier un documentaire de Sarah Cecille, sur le rapt parental. Ecouter les conclusions des ateliers auxquels on n’a pu participer. Et apprendre que la prochaine conférence pourrait bien avoir lieu Outre-Atlantique ! A Boston, plus précisement. Enfin, remercier, saluer, sans oublier les interprètes, soumis à rude épreuve dans cette conférence internationale très spécialisée, pleine de jargon, truffée d’exposés à traduire en temps réel, sans document source – car les chercheurs fournissent rarement leur textes avant l’heure… Les au-revoirs s’accompagnent de nouveaux trafics de de cartes de visites, de promesses de contacts à brève échéance. On rêve d’un mini-CIRA spécial Belgique co-organisé par Filiatio…

Deux heures de grand calme, dans le hall, servent alors à prendre des notes, à finir des conversations, en attendant le petite cerise : une croisière nocturne sur le Rhin pour finir en beauté. Et en musique : sur le bateau, rapidement, les chansons fusent. Rendez-vous international autour de tubes internationaux : les Beatles, Abba, Brassens, Barbara s’invitent, on retrouve leurs textes à grand renfort de smartphones. Dehors, les lumières de Bonn passent lentement sur nos flancs. Puis le bateau revient à quai, derniers aurevoir, assortis de promesses de contact à brève échéance. Filiatio rentre à Liège, à Bruxelles. Cerveau en ébullition, crayon dégainé…

Céline

Lire la suite du dossier de Céline Lambeau et David Besschops « CIRAI/ICSP La résidence alternée en pensées, en paroles, en actions et en recommandations ».

Dossier paru dans Filiatio #23 – mars/avril 2016, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

 

 

 

 

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html