Home » Actualités » Ni silence ni pardon L’inceste : un viol institué

Ni silence ni pardon L’inceste : un viol institué

filiatio-15-054Jeanne Cordelier et Mélusine Vertelune

Préface de Marie-France Casalis

M éditeur

Jeanne Cordelier revient dans une sélection de courts textes sur les violences sexuelles intra familiales et sur l’inceste, un sujet qu’elle aborde déjà notamment dans son magistral roman La Dérobade et qui tient à coeur à Filiatio : nous l’avons longuement abordé lors d’un dossier disponible en ligne (Filiatio #11). Mélusine Vertelune prend la suite avec un récit précis et poignant des viols répétés dont elle a été victime et de l’ensemble du système mis en place au sein de sa famille pour contribuer à la détruire. Elle raconte son chemin vers la libération, le machisme violent qui a accompagné ses démarches vers la vérité, et les punitions dirigées contre celle qui brisé le silence. Elle conclut par ce paragraphe magnifique : « Ce qui libère, c’est la solidarité authentique et inconditionnelle de celleux (sic : « celles et ceux ») qui choisissent de ne pas dédramatiser, de ne pas pardonner, de ne pas marchander et de ne pas prioriser un simulacre de cohésion familiale ou sociale par rapport à la cohésion de la personne. »

Sabine Panet

Article paru dans Filiatio #15 / septembre – octobre 2014, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html