Home » Actualités » Papa, je veux rentrer dans ma vraie maison

Papa, je veux rentrer dans ma vraie maison

Julie est une résiliente. À huit ans, elle est kidnappée par une mère qui la manipule, l’abandonne, tout en lui interdisant de se confier à son père. Après un an d’enfer, elle rentre en Belgique. Aujourd’hui, Julie a trente-six ans. « Que pourrait-il m’arriver de pire ? Je me suis battue : j’ai mené à bien des projets, j’ai tissé des liens, j’ai connu l’amour, j’ai fondé une famille. »

Propos recueillis par Sabine Panet, décryptage par Sultana Kouhmane

« Mes parents se sont séparés lorsque j’avais huit ans. Ma mère, enfant, avait subi des sévices sexuels de la part de son propre père et de son oncle : elle n’arrivait pas à construire sa vie. Mon père a réalisé après plusieurs années à ses côtés qu’il n’arriverait pas à l’aider, et ils ont décidé de se séparer. Au début, je passais une semaine chez l’un et une semaine chez l’autre. Puis, mon père a rencontré une autre femme, et ma mère ne l’a pas supporté. Elle a décidé de déménager au Portugal – là où nous avions toujours passé nos vacances. Aujourd’hui, je me dis que ma mère a décidé de partir, elle rejouait son propre scénario et elle essayait de me protéger de mon père comme elle aurait dû, à mon âge, être protégée par sa mère, qui ne l’avait pas fait et qui savait ce que lui faisait subir son père. Un jour, elle m’a donc annoncé : nous partons au Portugal.

Pour lire la suite de ce témoignage, abonnez-vous ou téléchargez la version pdf

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html