Home » Actualités » Rapts parentaux: les réactions du PS

Rapts parentaux: les réactions du PS

filiatio_13-012Nous vous proposons ici les réactions et propositions du Parti Socialiste. Au fur et à mesure que nous les recevrons, nous publierons celles d’autres partis politiques dans les numéros à venir.

Filiatio :

1) De votre point de vue, l’ensemble des témoignages correspond-il à votre vision de la réalité des rapts parentaux en Belgique ?

2) Que pensez-vous de la phrase suivante de Sultana Kouhmane (extraite d’un article reçu) « Enfin, si le père de Julie n’était pas habitué aux démarches juridiques et était d’une origine modeste, il ne faut pas oublier que des gens d’origine plus aisée et/ou d’un bon niveau intellectuel se font ‘rouler dans la farine’… [par l’autre parent] ».

3) Comment prévenir (et quelles alternatives ou institutions créer ou modifier) pour diminuer ce genre de configurations humaines dramatiques ?

 Parti Socialiste :

Le PS est très sensible à cette problématique au sujet de laquelle vous portez plusieurs témoignages représentatifs. Les rapts parentaux ne peuvent laisser insensible. Il est évident qu’un enfant a besoin de l’encadrement de ses parents pour pouvoir se construire. Cependant, bien que nous en soyons conscients et que notre préoccupation rejoigne une inquiétude collective, la solution n’est ni aisée, ni unique.

Il nous semble que la résolution de ce genre de situation familiale dramatique doit nécessairement débuter par un meilleur dialogue entre les parents car l’intervention de la justice, même lorsqu’elle est nécessaire au vu des agissements de certains parents, convertit la situation initiale en un cadre où des relations humaines autour d’un enfant sont judiciarisées. Et la justice, si elle peut répondre à un drame familial comme un rapt parental, ne remplacera malheureusement jamais, nous le répétons, le nécessaire dialogue entre des parents. Dans l’intérêt de leur enfant.

La judiciarisation dans des affaires familiales est un processus qui, une fois enclenché, enlève aux personnes impliquées toute marge de manoeuvre. Elle est toutefois nécessaire lorsqu’un parent nie manifestement à l’autre parent tous ses droits en rapport à l’enfant commun.

La législation et l’accès à la justice en Belgique sont tels qu’il ne nous apparaît pas qu’une modification législative soit la meilleure solution pour prévenir ce genre de situation. Nonobstant, des contacts étroits entre les responsables politiques doivent se poursuivre pour qu’en pratique ce genre de situation prenne au maximum en compte l’intérêt de l’enfant et le dialogue entre les parents.

RESSOURCES

❱❱ Une brochure du Service Public Fédéral Justice destinée aux familles confrontées à l’enlèvement de leur enfant à l’étranger :

http://justitie.belgium.be/nl/themas_en_dossiers/kinderen_en_jongeren/internationale_kinderontvoering 

❱❱ Mon enfant… Notre enfant !

Guide de prévention « Enlèvement international d’enfants » un guide réalisé par Child Focus avec l’aide, notamment, du SPF Justice qui peut être téléchargé gratuitement via le site www.childfocus.be

❱❱ « Mes enfants volé » par Sultana Khoumane avec Jean-Paul Procureur, aux éditions de l’arbre.

L’histoire de Sultana Khoumane, Fondatrice de l’asbl SOS Rapts Parentaux. Elle avait 25 ans quand son ex-mari a enlevé leurs trois enfants âgés de 4, 6 et 8 ans. Pendant 13 ans, elle s’est battue pour les retrouver.

En cas d’urgence

❱❱ SPF Justice Point de contact fédéral « Enlèvement international d’enfants »

Boulevard de Waterloo 115 1000 Bruxelles

Tél. +32 2 542 67 00 (24/24, 7/7)

rapt-parental@just.fgov.be

❱❱ SPF Affaires Étrangères Cellule Rapts parentaux

Rue des Petits Carmes 15 1000 Bruxelles

Tél. +32 2 501 81 11

info@diplobel.org

❱❱ Child Focus

Avenue Houba de Strooper 292 1020 Bruxelles

Tél. urgences 116

Tél. standard +32 2 475 44 99

116@childfocus.org

Article paru dans Filiatio #13 / mars – avril 2014, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html