Home » Actualités » Real Humans (Saison 1)

Real Humans (Saison 1)

Réalisateur : Lars Lundström
Série suédoise

filiatio17-089Un supplément d’âme est toujours possible !

Dans un futur proche (quel futur ne l’est-il pas, de nos jours ?). Reprenons : dans un futur proche, voire un présent rapproché… Soit ! Presque maintenant, en Suède, dans une société où les procédures ont graduellement remplacé l’hésitation, la procrastination, la perte de temps, l’émotion et cætera, tant dans le secteur économique que dans le psychosocial, vivaient ( ?)/vivront( ?)/vivent( ?) des humains (comme à leur habitude) et des robots, appelés « Hubots », extraordinairement perfectionnés, presque libres de leurs actes et quasi identiques aux humains. Jusqu’ici rien de nouveau sous le ciel (si ce n’est qu’il est bleu durant les 10 premiers épisodes…), l’idée d’une émergence des robots et de leur émancipation s’inscrivant dans la continuité de l’oeuvre d’Isaac Asimov, indépassable dans ce domaine. Là où ça devient particulier, c’est qu’au-delà des péripéties et angoisses coutumières à la science-fiction, à savoir la domination du créateur par sa création (heureusement, les services-secrets suédois veillent au grain…), au fil de la série, nous suivons sur des plans différents, et de très près, les démêlés relationnels (et sentimentaux) de protagonistes humains et de « Hubots », et notamment la cohabitation d’une famille de cinq personnes un peu singulières avec l’un d’eux. Et là, ô tour de force, nous assistons à un renversement des perspectives, lorsque cette confrontation humain/robot nous amène à nous demander lequel des deux genres est le plus humain (rebondissements concrets à l’appui). Qui éprouve et qui ressent quoi ? Des interrogations qui entraînent une bouleversante remise en question du sens généralement donné à la notion d’humanité. D’autres aficionados y verront d’autres métaphores. L’une des richesses de cette série est en effet de proposer tant une lecture de notre actualité contemporaine directe que matière à se repencher sur certains des grands penseurs de l’Antiquité. Bon, il est vrai que ces penseurs de l’Antiquité nous imaginaient déjà… en « Hubots ou en humains » ? À vos « zapettes » !

David Besschops

Article paru dans Filiatio #17 – janvier/février 2015, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html