Home » Actualités » Séparation : ce que les Belges désirent pour leurs enfants

Séparation : ce que les Belges désirent pour leurs enfants

 

 

Parmi ces différents types d’hébergement, lequel vous semble le meilleur ?

  • Hébergement égalitaire
  • 5 jours / 9 jours
  • 1 week-end / 2 chez l’un des 2 parents

 


   

                               

 

 

 

En moyenne, en Belgique

69,5% des personnes  interrogées considèrent l’hébergement égalitaire comme étant le meilleur système parmi les trois propositions, 15,2% se prononcent en faveur de la formule « 1 week-end sur 2 » et 5,2% préfèrent le mode d’hébergement

« 5/9* ». 10,1% des répondants ne se prononcent pas sur cette question.

Différences Nord-Sud

Pour cette question autour de la meilleure formule d’hébergement après une séparation, on remarque des réponses sensiblement différentes dans le nord et le sud du pays : Les flamands choisissent l’hébergement égalitaire à 81,2% contre 54,5% chez les francophones.

 

Concernant l’hébergement égalitaire (garde partagée, généralement une semaine chez un parent, une semaine chez l’autre, en alternance), à partir de quel âge de l’enfant pensez-vous qu’il soit possible de le mettre en place ?

Pour 68,5% des répondants, l’hébergement égalitaire est une solution adaptée aux enfants de moins de 6 ans (parmi ces 68,5%, 45% pensent que l’hébergement égalitaire est déjà adapté à partir de 3 ans). 18,5% pensent que l’hébergement égalitaire peut être mis en place à partir de 6 ans ou plus. 13% sont sans avis.

 

A partir de quel âge pensez-vous que l’on puisse demander l’avis d’un enfant concernant le type d’hébergement ?

  • 6-8 ans
  • 9–11 ans
  • 12–14 ans

Pour 32% des répondants, l’enfant pourrait donner son avis sur sa garde dès l’âge de 6 ans. A partir de 9 ans, ils sont 51,9%. 82,4% fixe cette limite d’âge pour être entendu à au moins 12 ans.

 

 

 

Quels doivent être, selon vous, les délais pour prendre une décision judiciaire en matière d’hébergement ?

74,9% des répondants estiment que les délais des décisions judiciaires définitives ne devraient pas excéder 3 mois pour les questions liées à l’hébergement des enfants.

 

 

 

 

 

 En cas de fausse accusation d’un parent visant à empêcher la mise en place d’un hébergement égalitaire, pensez-vous que le parent accusateur doit être sanctionné ?

Pour 71% des répondants, le parent accusateur doit être sanctionné. 21% sont sans avis et 8% sont contre.

 

 

 

 

Après une séparation, pensez-vous qu’il faudrait obliger les parents à suivre une médiation ?

Pour 67,7% des répondants, il faudrait obliger les parents à suivre une médiation après la séparation. 18% des répondants se prononcent contre l’idée d’une médiation obligatoire. 14,2% sont sans avis. Aujourd’hui, une médiation ne peut pas être imposée par la loi. Nous remarquons ici l’intérêt des Belges pour un autre mode de résolution des conflits dont le caractère obligatoire semble être important.

 

 Après une séparation, un certain temps se passe souvent avant qu’une décision judiciaire concernant l’hébergement des enfants soit appliquée. Durant cette période, en cas de non-accord des parents, quel type d’hébergement est, selon vous, le plus adéquat ?

Pour 57,8% des répondants, c’est l’hébergement égalitaire qui devrait être mis en place en attendant la décision judiciaire. La formule « 1 week-end sur 2 » est choisie par 17,5% des répondants. Le système 5 jours / 9 jours (chez la mère ou le père) est considéré comme le meilleur type d’hébergement par 10,2% de l’échantillon.

 

 

 

 Pensez-vous qu’une loi qui précise les cas concrets où l’hébergement égalitaire est possible ou non pourrait diminuer les conflits entre les parents ?

Plus de la moitié des Belges interrogés pensent qu’une loi qui précise les cas concrets ou l’hébergement égalitaire est possible ou non diminuerait les conflits entre les parents. Pour cette question, 26,1% de l’échantillon ne pensent pas qu’une telle loi diminuerait les conflits. 23% sont sans avis.

 

 

 

Téléchargez les résultats du sondage

Paru dans le magazine Filiatio n°7

Je commente (2) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

2 commentaires à “Séparation : ce que les Belges désirent pour leurs enfants”

  1. Belgium’s cohabiting and child custody customs | Shared parenting | 18/04/2013 à 2 h 42 min

    […] [2] See http://www.filiatio.be/separation-ce-que-les-belges-desirent-pour-leurs-enfants/ […]

  2. Divorce Belgian Filiatio | Men's Aid | 20/04/2014 à 3 h 37 min

    […] http://www.filiatio.be/separation-ce-que-les-belges-desirent-pour-leurs-enfants/ […]

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html