Home » Actualités » Séparations, recompositions… Et l’école dans tout ça ?

Séparations, recompositions… Et l’école dans tout ça ?

o_8f469791964ed617-0

Il est 7h, Stéphanie va réveiller les enfants. Le lundi, c’est elle qui conduit son fils et ses deux belles-filles à l’école. Il y a beaucoup de choses à préparer : les boîtes à tartines pour tout le monde, le sac de piscine de la grande, les sous pour la sortie au théâtre de la classe de la petite… sans oublier le sac de son fils, qui vit chez son père une semaine sur deux, et doit donc emporter sa tenue de judo, son cahier de solfège, les deux grosses fardes d’école, le portefeuille avec sa carte d’identité et sa carte SIS… et les objets dont il ne se sépare jamais depuis l’instauration de la garde alternée : son vieux doudou, ses personnages « Star Wars », un mouchoir bleu offert par sa grand-mère et son petit oreiller. Aujourd’hui, juste après avoir déposé les enfants dans leurs classes, Stéphanie passera demander un rendez-vous avec la directrice de l’école. Depuis que Laurent a perdu son boulot, les fins de mois sont devenues difficiles, or il faudra bientôt payer les voyages scolaires… Il faut aussi parler des problèmes de la fille aînée de Laurent, qui ne fait jamais ses devoirs quand elle séjourne chez sa maman…

Dossier réalisé par Céline Lambeau

Illustrations : Alain Maes

Sommaire (cliquez sur les images pour continuer la lecture)

o_8f469791964ed617-0Education, Scolarisation : ce que dit la Loi

L’école pour tous – publique, gratuite et obligatoire – a cent ans ! C’est en effet en 1914 que fut votée la loi belge sur l’obligation scolaire, afin d’assurer – entre autres – la protection des enfants, trop souvent laissés à eux-mêmes ou mis au travail dans une société industrialisée qui envoyait les pères comme les mères à l’usine. Si le dispositif “école” reste aujourd’hui à peu de choses près celui qu’il était au début du 20e siècle, la famille, elle, s’est profondément modifiée.


 

o_1dcc8427d3164fd0-0

Education, Scolarisation : ce que dit la Loi (articles légaux)

Constitution belge :
Article 22 bis. (…) Chaque enfant a le droit de bénéficier des mesures et services qui concourent à son développement.

Article 23 – § 1er. L’enseignement est libre ; la communauté assure le libre choix des parents ; la communauté organise un enseignement neutre, ce qui implique notamment le respect des conceptions philosophiques, idéologiques ou religieuses des parents et des élèves ; (…)


o_49305646fb103976-8Contextes familiaux et performances scolaires

Selon la sociologie de l’éducation classique, le succès scolaire d’un enfant ou d’un adolescent dépendrait principalement de ses origines sociales : naître de parents très diplômés dans un milieu aisé garantirait la réussite scolaire, tandis que grandir en milieu modeste ou précaire favoriserait l’échec. Mais diverses recherches permettent aujourd’hui de nuancer cette vision très fataliste du destin scolaire des enfants.


o_49305646fb103976-9Scolarité alternée ?

Alternance 7 + 7

Sébastien (17 ans), Lucas (14), Aurore (12) et Lucie (9) vivent en alternance égalitaire dans les foyers recomposés de leurs parents, distants de 50 km. Les deux aînés fréquentent une école proche du domicile paternel, les deux plus jeunes, une école proche du domicile maternel… Un des parents nous raconte en quoi cette “résidence alternée en ex-famille doublement recomposée” impacte la scolarité de ses enfants.

Alternance 3,5 + 3,5

Mattéo et Laura ont 8 et 7 ans., et vivent eux aussi en résidence égalitaire : ils passent une demi-semaine avec chaque parent. Voici le témoignage de l’un d’eux.


o_1dcc8427d3164fd0-8Monoparentalité désargentée, scolarité perturbée

Une comparaison des taux de pauvreté monétaire* et de déprivation* de différentes catégories de personnes en Belgique indique que la monoparentalité est très souvent synonyme de précarité sociale et économique : 43,2 % des familles monoparentales souffrent de déprivation, et 54,3 % de pauvreté monétaire. Autrement dit, une famille monoparentale sur deux a des revenus inférieurs au seuil de pauvreté, et/ou rencontre des manques matériels.


GuillaumeParents et enseignants : même combat

Professeur de Sociologie de l’Éducation à l’Université de Liège, Mr Jean-François Guillaume apprend aux futurs enseignants à identifier et hiérarchiser les normes en jeu dans les relations scolaires, pour qu’ils sachent respecter et faire respecter la Loi jusque dans leur classe. Trop souvent, en effet, un méconnaissance des principes de l’État de Droit conduit des élèves, des parents, des enseignants, et même des directeurs à transformer l’école en zone de non-droit, alors même que l’une des missions les plus essentielles de l’école est de former des “citoyens responsables, actifs, critiques et solidaires”.


o_604e179697f17f00-0Pas de panique

Notre société a beaucoup d’attentes envers l’école. Et c’est une bonne chose, car l’école elle-même a de grands projets pour les enfants – mieux : elle est un projet pour les enfants depuis ses origines, et doit rester un projet pour chaque enfant, d’où qu’il vienne.


Dossier paru dans Filiatio # 16 / Novembre-Décembre 2014, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html