Home » Actualités » Un seul facteur ne sonne pas toujours deux fois

Un seul facteur ne sonne pas toujours deux fois

D’après ce que s’accordent à dire des études nationales et internationales basées sur des analyses statistiques réalisées en Suède, l’équilibre psychologique des enfants et des adolescents serait à mettre en lien avec les bouleversements conséquents aux modalités de séparation de leurs parents. Sur cette base, constater que le chiffre des séparations poursuit une courbe ascendante n’est guère rassurant. Heureusement, pour ce pays, l’étude signale également une augmentation considérable des alternatives d’hébergement. De fait, dans les années 80, seul un pourcentage infinitésimal d’enfants de parents séparés connaissait l’hébergement alterné. À l’époque, la famille monoparentale – entendue comme résidence principale chez la mère – était la norme. Il n’en va plus de même à ce jour. En 2007, déjà, ce chiffre était près d’atteindre les 30 %. Et à présent qu’on estime à environ ½ million le nombre d’enfants issus de familles éclatées, on calcule qu’un jeune sur dix (entre dix et quinze ans) habite en alternance chez ses deux parents. La diminution des familles monoparentales est à mettre à l’actif non seulement de la plus grande égalité parentale et d’un nombre croissant de femmes sur le marché de l’emploi mais aussi de modifications du droit familial. L’étude omet toutefois de souligner que quantité d’autres paramètres sont à considérer avant d’affirmer qu’à l’essor et à l’intérêt pour les formes alternées ou égalitaires d’hébergement correspond automatiquement une réduction notable des troubles psychologiques et comportementaux chez les jeunes concernés par la situation. Si tel était le cas, l’hébergement (plus) égalitaire mènerait décidément à tout ! (1)

David Besschops

(1) Filiatio #8 – « L’égalité, une somme de contextes ? » Source : Bureau Central des Statistiques (Résidence alternée; Emploi de la Démographie et bien-être) UNICEF : Convention des Droits de l’Enfant Kelly JB. : Modalités d’hébergement après séparation et divorce – Recherches empiriques et cliniques, Fam. Process 2007.

Article paru dans Filiatio n°12 – janvier / février 2014, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html