Home » Actualités » Vents contraires

Vents contraires

filiatio22-049Le projet « Allons en Vent » ou « l’éolienne dont les propriétaires sont des enfants » est un projet qui a vu le jour en 2001 à l’initiative de citoyens de la commune de Houyet (sud de la Province de Namur). L’objectif est une production écologique et décentralisée d’énergie visant à laisser entre les mains de nos enfants une planète dont nous pouvons être fiers. Les générations futures étant les principales bénéficiaires des actions de Allons en Vent, pourquoi ne pas mettre dès aujourd’hui entre les mains des enfants cette éolienne citoyenne ? C’est l’idée qui a germé dans la tête de Bernard Delville, un ingénieur ingénieux habitant Mesnil-Église, petit village surplombant la dépression famenniene. Or voilà qu’à présent ce projet éminemment citoyen et transgénérationnel est mis en péril par des mesures politico-administratives aveugles (1). Voyons plutôt…

Se retranchant derrière la stricte application d’une circulaire du ministre Furlan (ministre wallon des Pouvoirs locaux, de la Ville, du Logement et de l’Énergie), le filiatio22-048Conseil communal de Houyet a décidé de taxer la petite Éolienne des Enfants de Finnevaux. Ce ne sont pas moins de 12 500 EUR/an que les 950 coopérateurs citoyens devront débourser, soit une augmentation de 40 % des coûts opérationnels ! Conçue dans la précipitation et sans consultation du secteur, cette nouvelle « taxe sur les mâts d’éoliennes » s’applique sans nuance à toutes les éoliennes, quelle que soit leur production. En demandant le même effort aux petites éoliennes citoyennes et aux grandes éoliennes industrielles (qui rapportent jusque 5 fois plus), cette taxe imposée à l’Éolienne des Enfants s’avère totalement inéquitable et disproportionnée. Après l’imposition d’une taxe d’injection (2) sur le réseau en 2010, la chute du prix des certificats verts en 2011, et l’imposition d’une redevance pour le financement de la CWaPE (3) en 2012, la taxe communale sur les mâts d’éoliennes est un nouveau coup de canif porté par le Gouvernement wallon au contrat avec les citoyens investisseurs. À trop tirer sur la corde, elle risque de se rompre : les taxations diverses et toujours plus nombreuses pourraient faire s’effondrer tout le bilan de l’Éolienne des Enfants. Malgré les nombreux contacts qu’Allons en Vent a essayé d’établir avec le cabinet du ministre Furlan et avec le conseil communal de Houyet, la situation reste kafkaïenne, chacun se renvoyant la balle pour finalement ne rien changer. Face à cette situation aberrante, qui met en péril la survie économique de la coopérative, Allons en Vent introduira un recours juridique devant les tribunaux compétents… et tentera de survivre assez longtemps pour en voir l’issue.

1. Si vous désirez découvrir l’entièreté du propos et signer la pétition attenante, rendez-vous sur : http://allonsenvent.be/

2. Taxe imposée par le Gestionnaire du Réseau de Distribution (GRD) aux producteurs qui injectent de l’énergie verte dans le réseau wallon.

3. Commission wallonne pour l’Énergie. Organisme officiel de régulation
des marchés wallons de l’électricité et du gaz.

Article paru dans Filiatio #22 – Janvier/février 2016, abonnez-vous ou téléchargez gratuitement ce numéro.

 

 

Je commente (0) Commenter | Je partagePartager sur facebook | Je tweeteTweeter cet article

Laisser un commentaire

* Ces champs sont obligatoires
** Vous pouvez utiliser certaines balises html